AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuage de Vent ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Nuage de Vent ~   Sam 23 Juin - 18:37



• Pour Commencer •



    Nom : Nuage de Vent
    Surnom : Venty ou Ventou
    Âge : 6 lunes et demies
    Sexe : Mâle
    Race : Ragdoll
    Clan : Clan de la Lune
    Rang : Apprenti




• En savoir plus •



    Histoire :
    { Chapitre 1 : La naissance
    Ce soir, on ne voyait aucune autre étoile dans le ciel que celle qui indiquait que le clan des Etoiles veillait toujours sur les vivants. Trois félins se tenaient à la lisière des bois, nimbés de la faible clarté de l’astre. Ils discutaient à voix basse, semblant avoir peur d’être entendus par un quelconque autre animal. Soudain, alors que le chat qui se tenait à droite –une femelle apparemment- parlait, elle poussa un gémissement. Une autre femelle, la plus jeune des trois félins apparemment, s’effaça alors dans l’ombre d’un arbre, tandis que le dernier des chats, un mâle cette fois, alla se coucher contre le corps de la plus grande femelle.
    « Ne t’inquiète pas, Feuille, tout se passera bien … Plume va bientôt revenir … » dit-il, sauf que maintenant il ne murmurait plus.
    Lentement, celle qui devait être Feuille hocha la tête, pourtant elle garda son air soucieux. Plume avait appris quelques choses utiles d’une solitaire, ancienne guérisseuse, en matière de médecine. Ainsi, elle savait quelles herbes il fallait à son aîné, en vérité sa mère, pour qu’elle mette bas en toute sécurité …
    ***
    Une dizaine de minutes s’étaient écoulées. Plume était maintenant assise non loin de sa mère, semblant heureuse. Le mâle était resté allonger aux côtés de la femelle, et tous deux ronronnaient. Trois minuscules chatons étaient désormais blottis contre le ventre de Feuille et poussaient quelques miaulements apaisés. Celui de gauche était le portrait craché de son père, une chatte entièrement grise, aux yeux bleus foncés, tandis que celui de droite était le portrait craché de Feuille et de Plume, une chatte rousse aux yeux bleus glacés. Par contre, le seul mâle de la portée n’était ni gris, ni roux. Non, c’était un petit chat immaculé avec quelques nuances de gris perle et aux yeux de saphir, un mélange entre les couleurs de ceux de ses parents. Son nom était Neige, et ceux de ses sœurs, respectivement Cendre et Châtaigne.


    { Chapitre 2 : Le commencement de la fin ... *court, mais assez important pour la suite*
    Une nouvelle journée s’annonçait, une chaude journée. Comme à leur habitude, Cendre et Châtaigne partaient explorer avec notre père, Souffle Perdu, alors que moi je restais avec ma demi-sœur Plume –même si à cette époque j’ignore encore qu’elle est ma demi-sœur, et pas ma sœur-, tandis que ma mère dormait. Elle venait de me montrer comment attraper une feuille, et, tandis que je tentais d’en faire autant, des cris affolés retentirent dans la forêt. Mon père courait aux côtés de Châtaigne, portant un petit corps entre ses crocs. Lorsque je reconnus qui était le propriétaire de ce corps inerte, une longue plainte s’échappa de ma gorge et je me précipitai vers mon autre sœur, en larmes. Plume me suivit, la tête basse, mais aucune larme ne coulait sur ses pommettes. Elle demanda alors, la voix brisée :
    « Comment … Comment ça s’est passé ? » mon père déposa doucement le chaton sur le sol.
    « Nous étions en train de marcher tranquillement, quand un blaireau a surgit d’un fourré. J’ai dit à Cendre et à Châtaigne de courir, mais avant que Cendre n’ait pu faire un pas, l'animal l’a attrapée et à briser sa nuque … »
    Je n’avais pas écouté la suite, car la réaction de la petite chatte rousse était un peu trop étrange à mon goût. Elle ne cessait de jeter des regards effarés à notre père, puis baissait la tête. D’ailleurs, Souffle Perdu était lui aussi étrange. Il parlait d’une voix sans émotion, comme si la mort de sa fille lui était totalement inintéressante, mais à l’époque je pensais que c’était simplement une illusion.
    Ma mère avait à ce moment précis surgit dans la clairière, et, en voyant le corps de Cendre, s’était effondrée en larmes à ses côtés. En voyant son regard perdu, je compris alors qu’elle ne serait plus jamais la même …


    { Chapitre 3 : Nouvelle mésaventure, les enfants seraient-ils tous condamnés ?
    Quelques semaines passèrent. Tout avait changé depuis la mort de Cendre. Ma sœur ne cessait de regarder craintivement Souffle Perdu, et faisait tout pour ne jamais être à ses côtés, tandis que ma demi-sœur semblait perturbée. Elle avait refusé que Châtaigne ne soit tout de suite enterrée sans que l’on ne sache pourquoi. Notre mère cependant, c’était bien pire : elle ne s’occupait pratiquement plus de nous, et quand elle y pensait elle nous couvrait avec tant de fougue que n’importe quel félin en aurait été lassé très vite. Pour autant, malgré tout, je demeurais compréhensif envers elle. Je me demandais même si je n’en aurais pas fait autant à sa place … Mon père, lui, n’avait pas changé, donc je ne vais pas vous en parler.
    Quant à moi … Et bien, selon ma sœur, je m’intéressais beaucoup plus aux autres depuis l’incident malgré que je sois un peu réservé. Et sans que je sache pourquoi, nous nous étions un peu rapprochés l’un de l’autre : je commençais à vraiment la connaître, comme si elle jugeait que désormais j’étais vraiment son frère et pas un simple inconnu.
    Aujourd’hui pourtant, tout allait de nouveau être chamboulé … C’était la première fois que Châtaigne avait accepté de partir avec notre père, et moi, c’était la première fois que j’allais vraiment rendre hommage au corps de Cendre. J’avais pris une décision : ne vivre dans le deuil, je pouvais encore penser à elle –elle restait ma sœur- mais il fallait que je me concentre plus sur le présent que sur le passé.
    Une fois arrivé devant le petit corps gris, je remarquai tout d’abord que ma mère n’avait pas eu la force de lécher les plaies de Cendre : des taches de sang séché parsemaient son pelage duveteux de chaton. Alors je décidai de m’en charger, essayant de le faire le plus soigneusement possible : dans son sommeil, ma mère avait souvent murmuré qu’elle espérait que ses petits soient aussi beaux et dignes dans la vie comme dans la mort …
    Environ cinq minutes plus tard, j’avais fini de toiletter ma sœur. Désormais, j’étais en train de changer ses pattes de position pour qu’elle paraisse dormir paisiblement, quand soudain, au creux de l’une de ses griffes, je trouve une touffe de poils rousse. Je fis un pas en arrière, surpris, car il m’avait semblé entendre dire par ma mère que les blaireaux étaient gris et non roux, puis me dit que Cendre et Châtaigne avaient peut être joué à se battre avant l’incident. Convaincu par cette hypothèse, j’avais retiré la touffe de poil des griffes de ma sœur, et terminé de mettre dans la position que je voulais ses pattes.
    A ce moment, j’ignorais encore qui était le véritable coupable du meurtre de Cendre, il aurait fallu que je renifle l’odeur sur la touffe de poil, et que j’examine attentivement les plaies, mais comment aurais-je pu le savoir ?
    Tandis que je me dirigeai vers Plume, après un « je reviendrais bientôt, Cendre … » adressé à l’adresse de ma sœur défunte, j’ai vu mon père revenir en courant, tenant quelque chose entre ses crocs. Il était allé si vite que je n’avais pas eu le temps de voir quelle était cette chose, mais un mauvais pressentiment m’avais envahi …
    Je me suis précipité vers mon père, mais je n’aurais pas dû. Ce que je vis me fis fondre en larmes, plus encore que lors de la mort de Cendre : cette fois, c’était le corps de Châtaigne qui gisait au sol. Elle avait une expression terrifiée sur le visage, mais dans ses yeux vitreux, on pouvait distinguer une faible lueur de détermination et de défi. Plume, qui semblait tenter de se montrer forte -même si c’était peine perdue à cause des larmes qui perlaient au cœur de ses paupières- vint se frotter contre moi, en signe de réconfort. Mon père à nouveau ne semblait rien éprouver, et je lui en voulais un peu même si je ne réussissais pas à éprouver de l’antipathie, comme si j’avais oublié ce qu’était un mauvais sentiment. Je ressentais plutôt de la pitié pour son manque de compassion …


    { Chapitre 4 : Un sacrifice pour une révélation
    Plume avait hésité à raconter la mort de la petite chatte rousse à notre mère mais je ne voulais pas lui mentir, alors je l’ai convaincu de tout raconter tandis que j’allais faire la toilette de la défunte. Souffle Perdu était reparti dans les bois, sans même nous avoir dit autre chose que la cause de la mort de sa fille, semblable à la première –c’est-à-dire un blaireau qui l’a attrapée sans qu’il ne puisse rien faire pour la sauver-.
    A nouveau, j’ai fait en sorte que ma sœur donne l’impression d’être paisiblement endormie. Par contre je n’ai pas voulu tout de suite clore ses yeux. J’étais en train de les contempler paisiblement, quand un cri d’alerte retentit, ma mère ! Je m’apprêtais me retourner pour voir quelle était la cause de cette alerte, mais je n’en eus pas le temps : deux crocs puissants me lacérèrent l’oreille gauche. Je tentais de donner des coups de griffes, mais ne pouvant voir mon agresseur puisqu’il était derrière moi, je ne le touchais pas une fois. J’entendis le cri furieux de ma mère qui se ruait à mon secours, et à ce moment précis l’étreinte se desserra, mon agresseur m’envoya dans la poussière d’un geste si violent que je sentis le noir m’envahir …
    ***
    « Neige ? Neige, ça va ? Réponds-moi s’il te plait ! » la voix secouée de sanglots de Plume me semblait lointaine, mais bien réelle.
    Brusquement, mes yeux se rouvrirent, et je me demandai tout d’abord ce qui s’était passé, avant de me rappeler de tout : l’attaque surprise, puis le noir ... Au-dessus de moi se tenait ma demi-sœur, qui semblait paniquée. Son beau pelage roux était hérissé, et elle semblait terrorisée.
    « Plume, que … Que s’est-il passé ? » demandais-je d’une voix un peu hésitante.
    A la voir ainsi, un mauvais pressentiment m’avait envahi, je redoutais le pire. Elle ouvrit la bouche pour me répondre, mais la referma aussitôt et tourna la tête. Je savais qu’elle pleurait, car je sentais des gouttes s’écraser sur mon pelage immaculé, mais je n’en connaissais pas la raison.
    « Maman est morte, Neige ! Ton père l’a tué ! » parvint à articuler la femelle entre deux sanglots.
    « Quoi ? Maman est … Vraiment … ? » demandais-je d’une toute petite voix. Elle hocha la tête et un long hurlement s’échappa de ma bouche. Quelque chose me frappa alors. « Mon père ? Notre père plutôt … Non ?
    - Non Neige, le tien uniquement. Il faut que je te dise que je ne suis pas ta sœur, mais ta demi-sœur. Feuille est notre mère à tous les deux, mais mon père, en vérité, était un solitaire nommé Past. » devant mon air interrogatif, elle soupira. « Très bien, je vais tout te révéler …
    Maman a sauvé mon père des griffes d’un renard. A l’époque, ils ne se connaissaient pas, mais elle ne pouvait laisser personne mourir sous ses yeux, tu la connais … Après des remerciements, ils se sont séparés, mais elle se sentait coupable de ne pas s’être plus renseignée sur lui. Par un heureux hasard, elle l’a recroisé une fois, et c’est là qu’ils ont commencé à faire connaissance. A la fin, elle lui a proposé qu’ils vivent ensemble, pour s’entraider tout ça, et il a accepté. Tu dois sûrement te douter de la suite, ils sont tombés amoureux, et maman a fini par donner naissance à deux petits chatons, moi et mon frère, Echo.
    Tout se passa tranquillement jusqu’à nos cinq lunes. Feuille n’arrêtait pas de nous raconter des histoires de son passé, alors que mon père préférait nous conter l’histoire de leur couple. Seulement, un jour, Echo –qui était exactement comme toi physiquement Neige, s’est fait écraser par un monstre. Peu après, Past se fit tuer par des chats, et je demeurai seule avec maman.
    On a réussi tant bien que mal à surmonter notre chagrin, et la vie a repris son cours normal, jusqu’à un soir. Nous étions en balade le long d’un cours d’eau quand un chat gris a brusquement surgit d’un fourré, ton père. Il semblait furieux et maman a bien eu du mal à le faire taire deux minutes pour lui expliquer la raison de notre présence sur son territoire … A l’époque, effectivement, il faisait partie d’un clan.
    Finalement, il a compris que nous étions simplement là par erreur, et maman et moi avons fait sa connaissance. Par la suite, la nuit, elle le rejoignait, et un jour ils sont venus me trouver ensemble. Feuille m’a alors raconté qu’il avait quitté son clan pour venir vivre avec nous. Et puis environ deux lunes plus tard, toi, Cendre, et Châtaigne, vous êtes nés … »


    { Chapitre 5 : Une parcelle de vérité découverte ...
    Durant les jours qui suivirent, ma demi-sœur me demanda souvent si j’étais toujours là, car je demeurais pensif. Mon père n’était pas revenu une seule fois à notre tanière de fortune, et la femelle allait à chaque nouvelle aube chasser. Elle m’emmenait chaque fois et m’apprenait les quelques techniques que son père lui avait enseignées il y a bien des lunes. Je n’avais cependant pas la tête à ça, et me contentais de hocher la tête sans conviction quand c’était nécessaire. Je voyais son air déçu, et un sentiment de culpabilité m’envahissait à chaque fois.
    Ce jour-là cependant, tandis que nous rentrions de la chasse, je m’étais arrêté net devant un arbuste. Je venais de me rappeler des poils roux que j’avais retrouvés entre les griffes de Cendre, et une hypothèse troublante me vint à l’esprit. C’était Souffle Perdu qui avait tenté de me tuer, et ses poils étaient roux … Et si jamais Cendre et Châtaigne n’avaient jamais fait un combat amical en vérité ? Et si … Et si mon père n’avait pas seulement tenté de me tuer, qu’il avait aussi tenté –et réussi d’ailleurs à tuer Cendre ?
    « Neige, viens ! » en voyant mon expression soucieuse, elle ajouta. « Qu’y-a-t-il ? »
    Je lui racontai alors tout ma réflexion, et elle ne me coupa pas une seule fois, même si je voyais bien qu’elle était sceptique. Je la comprenais au fond : la parole d’un chaton à peine âgé de trois lunes n’avait que peu de valeur … Au bout d’une minute pourtant, son expression s’éclaira, et, en me fixant droit dans les yeux, elle me dit :
    « Oui, c’est possible. Il faut que j’aille voir son corps, une amie, ancienne guérisseuse, m’a expliqué la différence entre chaque blessure … »
    D’un battement de queue, elle m’indiqua de la suivre, ce que je fis docilement. Pourtant, savoir que j’avais peut être raison me faisait plus froid que chaud au cœur : le fait que mon père puisse être un meurtrier –ou quiconque d’autre d’ailleurs pouvait aussi l’être- me chagrinait. Pourquoi, au lieu de s’entraider, fallait-il toujours se battre ?
    Ce fut vers midi que nous parvînmes à notre camp de fortune. Plume déposa ses proies près de nos couchettes, puis m’emmena derrière un fourré. Les corps de Cendre, de Châtaigne, et de ma mère étaient disposés non loin les uns des autres. A les voir ainsi, semblant paisiblement endormis, une vague de tristesse m’envahit, ou pour ma mère une vague de culpabilité : elle n’aurait jamais dû se sacrifier pour moi, c’était entièrement ma faute si aujourd’hui elle n’était plus là …
    « Neige, rien de tout cela n’est de ta faute … Le meurtre de maman aurait fini par se passer … Elle aurait bien fini par comprendre qui avait tué ses enfants, et à ce moment il l’aurait tué pour la faire taire. Elle a fait confiance à la mauvaise personne, voilà tout. » mes yeux s’embuèrent de larmes à ce moment.
    Je ne lui avais rien répondu, mais un terrible doute s’était emparé de moi à la fin de sa phrase : serait-elle en train de songer que je n’aurais jamais dû naître ? Oui, si jamais notre mère ne lui avait pas fait confiance, comme elle me disait, moi et mes sœurs ne serions jamais nés …
    Je revins brusquement à la réalité en entendant un petit miaulement de surprise : Plume avait apparemment découvert l’origine des plaies de Cendre. Je me rapprochai alors d’elle, et en voyant son air horrifié, découvrit que ma seconde hypothèse était la bonne : mon père avait menti sur la cause de sa mort.
    « J’ai comparé les blessures de Cendre et de maman, elles sont parfaitement identiques. Quand celles de Châtaigne … » après une courte analyse, son air s’assombrit. « Souffle Perdu l’a tué elle aussi. »
    Son air passa soudain de l’horreur à la fureur, et je pris peur. C’était la première fois que je la voyais se mettre en colère, et je me demandais ce qu’elle allait bien faire. Elle griffa furieusement la terre et poussa sans prévenir un terrible rugissement.
    « Si jamais je retrouve ton père, Neige, il le paiera ! » hurla-t-elle en regardant de tous côtés, comme si chaque recoin pouvait dissimuler le grand félin roux.


    { Chapitre 6 : La vérité au grand jour et résolution d'un conflit.
    La chatte rousse, après avoir prononcé cette phrase, était partie réfléchir sur sa couchette de mousse. Moi, cependant, je n’avais pas bougé d’un pouce. Alors tout s’expliquer désormais … Les réactions étranges de Châtaigne à l’égard de notre père suite à la mort de Cendre : elle avait dû être témoin du meurtre, et avait eu peur d’être la future victime. Pourtant, une question demeurait : pourquoi donc Souffle Perdu voulait tuer ses enfants ? Avait-il peur de quelque chose, ou voulait tout simplement montrer à son ancienne compagne qu’elle avait été trop naïve pour lui avoir fait confiance ? Il y avait tellement de possibilités, toutes plus invraisemblables à mes yeux …
    Lorsqu’enfin, après avoir rendu hommage à chacune de mes proches défuntes, je rentrai, la tête basse, à ma couchette, je vis que Plume semblait m’attendre. Sa colère semblait envolée, seule demeurait dans ses yeux une lueur de détermination. Je compris alors que mes craintes qu’elle ne pense que je n’aurais jamais dû voir le jour étaient infondées, et une immense chaleur gagna mon cœur tant j’étais heureux que la personne la plus chère à mes yeux –ma mère au fond je n’ai jamais vraiment discuté avec elle- ne me considère pas comme une sorte d’erreur de la nature.
    « Neige, veux-tu venir avec moi, je vais me balader un peu ?
    - Bien sûr ! » lui répondis-je avec entrain.
    Pour la première fois, je n’étais plus vraiment préoccupé par un tas de pensées, en quelques instants seulement, la joie m’avait de nouveau envahi. Me voyant ainsi enthousiaste, elle sourit, et nous prîmes le chemin du cours d’eau.
    La nuit était déjà tombée lorsque nous arrivâmes dans une immense clairière bordée de buissons et parsemée de fleurs. Elle semblait irréelle sous l’effet du clair de lune, et je contemplai longuement le spectacle qui s’offrit à mes yeux. La chatte rousse m’annonça que cette clairière serait notre tanière pour la nuit, et je m’étais à peine roulé en boule à ses côtés qu’une odeur me chatouilla le museau. Une odeur que j’aurais espéré ne jamais respirer à nouveau …
    « Papa ! » m’écriais-je, la voix tremblante.
    « Tiens, mais qui voilà, Neige ! Ça tombe bien, je vais pouvoir finir mon œuvre, je vais pouvoir enfin te tuer, et me venger ! Tes sœurs et toi, vous êtes une erreur, une erreur de la nature ! Quand j’ai rejoint Feuille pour vivre à ses côtés, je voulais qu’on soit ensemble pour toujours, mais vous, vous êtes venus tout gâcher, et m’avaient volé ma compagne. » sa voix furieuse se mit alors à trembler. « Une fois que vous êtes nés, elle a commencé à passer de plus en plus de temps à vos côtés, et à m’oublier. Alors j’ai décidé de me venger, mais je n’avais pas prévu qu’elle donne sa vie pour une erreur telle que toi ! Encore Cendre et Châtaigne, à la limite, ils nous ressemblaient, mais toi je ne sais pas de qui tu tiens ton caractère et la couleur de ton pelage … Mais comment a-t-elle pu s’accrocher à toi ? »
    Il se mit alors à sangloter, tandis que moi je pleurais à chaudes larmes. Alors mon père pensait cela de nous ? Il aurait fallu qu’il sache à quel point maman souffrait qu’il passe la plus grande partie de ses journées en vadrouilles, au lieu d’être en sa compagnie … Je l’entendais gémir durant la journée, bien qu’elle ne l’ait jamais su. Elle ne voulait pas montrer devant nous à quel point elle tenait à lui. Mais je savais que la discussion avec mon père ne servirait à rien, et me contentai de regarder avec, à nouveau, de la pitié. C’était comme la dernière fois, je ne parvenais plus à éprouver un tant soit peu de haine à l’égard des autres.
    Soudain, Plume bondit sur le chat et ils roulèrent dans la poussière en se donnant des coups et en feulant furieusement. Tantôt elle avait l’avantage, tantôt c’était lui. Il finit par l’envoyer quelques centimètres plus loin, et se tourna à nouveau vers moi.
    « C’est moi qui ai tué Cendre et Châtaigne. J’ai dû tout planifier cependant, car si elles étaient mortes en même temps, Feuille m’en aurait voulu à vie. Elle se serait dit que je n’avais rien tenté du tout pour les sauver, que j’étais un lâche, et tous les espoirs que j’avais pour qu’on soit enfin ensemble, sans petits pour nous gâcher la vie, auraient été vains. »
    Mes larmes se mirent à couler de plus belle, mais je ne fis aucun geste. Je savais que j’aurais pu aller l’attaquer, et avec ma demi-sœur, le tuer, comme me le disait une voix dans ma tête, mais j’en étais incapable. Il pouvait bien penser tout ce qu’il voulait de moi, je ne lui ferais aucun mal. Alors que ma Plume allait de nouveau se jeter sur ce traître, je me suis placé entre eux.
    « Non Plume, laisse-le.
    - Mais … Mais Neige ! Il a essayé de te tuer, le sacrifice de maman aurait donc été vain ? » demanda-t-elle, surprise.
    « Je sais très bien ce qu’il a fait ! » rétorquais-je. Je me tournai alors vers mon père pour voir sa réaction : il était bouche-bée. « Mais malgré tout je suis incapable de lui faire du mal, il reste un des nôtres, et mon père. » je tournai ensuite mon regard vers le ciel. « Ne t’ai-je pas toujours répété, Plume, que la guerre ne mènerait à rien ? Si jamais j’étais obligé de combattre, je le ferais, mais là je n’y suis pas obligé. S’il te plait, comprends-moi, Plume … »
    Elle demeura un instant pensive, avant d’acquiescer. Par la suite, j’ai attendu de voir la réaction de mon père. Juste avant qu’il ne disparaisse sans le moindre geste dans les fourrés, je cru voir un respect tout neuf au cœur de ses prunelles, et même, un soupçon de joie. Je compris alors qu’il savait que ma mère aurait dit exactement la même chose à ma place …


    { Chapitre dernier : La nouvelle vie
    Je n’entendis plus jamais parler de mon père après ce soir-là. Plume, après trois lunes et demies, était toujours aussi fière de ma réaction, et elle ne cessait de raconter l’histoire à chaque amie qu’elle croisait. C’est à partir de ce moment-là que j’avais appris à connaître les autres solitaires : autrefois je ne connaissais que mes parents, mes sœurs, et ma demi-sœur. Pourtant vous le savez bien, la paix ne pouvais durer éternellement, et un jour la chatte rousse tomba gravement malade. J’avais couru chercher la guérisseuse bannie, sa meilleure amie, mais celle-ci nous annonça après une longue analyse que Plume était condamnée. J’ai alors fondu en larmes, je n’avais jamais été si bouleversé de ma vie : la personne la plus chère à mes yeux allait mourir, sans que je ne puisse rien faire. L’unique membre de ma famille encore vivant, sans compter mon père, encore une personne que je n’ai pu sauver …
    « Neige. » m’avait dit ma demi-sœur. « Ne pleure pas, je t’en prie. Oublie ta famille, et va vers ton destin … Je le sais, tu ne dois pas rester une solitaire !
    - Mais … Plume …
    - Non Neige, c’est comme ça, suis ton chemin ! Adieu … »
    Le cœur lourd, je lui ai adressé mes derniers adieux, en ayant décidé de respecter sa dernière volonté. Elle m’avait dit de l’oublier, elle, mais aussi toute ma famille, mais c’était plus facile à dire qu’à faire … Je me suis laissé tomber sur une roche lisse, puis ai fondu en larmes. Ma tristesse brouillait tous mes sens, si bien que je ne sentis pas le félin qui s’approchait de moi. Lorsqu’il m’appela, sa voix me sembla si lointaine que je cru avoir rêvé, mais le petit coup de patte amical qu’il me donna sur l’oreille me fit brusquement revenir à la réalité. Je me suis alors retourné pour regarder celui ou celle qui se tenait à mes côtés, et vit un chat au pelage argenté et aux yeux ambrés, qui semblait avoir mon âge. Il me regardait amicalement, puis me demanda d’une voix douce :
    « Pourquoi pleures-tu ? »
    Je lui racontai alors toute mon histoire, sans omettre les dernières paroles de Plume, et il me sourit. Pas un sourire méprisant, non, mais un sourire sincère. Il me raconta alors sa propre histoire, et me révéla s’appeler Nuage de Crème.
    « Neige, peut être pourrais-tu rejoindre mon clan …
    - Oh, j’en serais honoré, Nuage de Crème ! » répondis-je. Ma tristesse avait laissé place à de la joie.
    Il sembla heureux de ma réponse, et son sourire s’élargit encore plus. Il m’accompagna ensuite en direction de son camp, où leur chef m’accepta avec bienveillance. Mon baptême se passa au coucher du soleil, et je me promis que je m’en rappellerais toute ma vie. Alors que les autres chats ne me connaissaient pas du tout, ils m’avaient accueilli comme si j’avais toujours été l’un des leurs, et je pu commencer ma nouvelle vie, avec un nom tout neuf : Nuage de Vent …


    Physique: Venty est un chat ragdoll plus petit que la moyenne. Il peut paraître un peu dodu si on le regarde de loin, pour la première fois, mais en vérité c’est une illusion crée par son long pelage, car si on le lui enlevait, on verrait ses côtes saillir : il mange à peine. Ce long pelage d’ailleurs est toujours resté doux comme celui d’un nouveau-né. Les yeux de Venty sont d’une belle couleur bleue, comme celle du saphir, le résultat du mélange de la couleur des iris de ses deux parents.
    Les pattes de l’apprenti sont assez courtes, et le fait qu’elles soient fines provoque toute leur souplesse. Le duvet de leur dessous, de couleur gris perle, est toujours un peu sale bien que l’on n’en connaisse pas la raison.
    Pour finir, la couleur du pelage de Venty est d’une belle couleur immaculée, partout sauf sur sa queue et sur le contour de son museau, sa tête, qui sont gris perle …

    Psychologie : Nuage de Vent est un chat très gentil qui déteste la souffrance des autres : ainsi, même devant des ennemis qui auraient voulu le tuer, il ne peut s’empêcher de vouloir les aider à tout prix. Il reste en toute circonstance loyal à tous, et il sait aussi se montrer un excellent ami digne de confiance. Venty est toujours juste et ne donnera jamais raison à quelqu’un plutôt qu’un autre. Le favoritisme est l’une des choses que l’apprenti déteste plus que tout car cela ne mène jamais à rien …
    Enfin, assez réservé, parfois il n’acceptera de donner ou de ne révéler une chose qu’en échange d’autre chose égale, et sachez aussi qu’il est très têtu donc que ce n’est pas du tout gagner si vous souhaitez le faire d’avis. Il serait capable de tout pour l’obtenir, jusqu’à même mettre les autres en danger bien qu’il n’en soit pas conscient ..



• Et toi, derrière ? •



    Prénom: Inès
    Surnom et/ou PUF : On m’appelle Luna
    Âge : 13 ans
    Sexe : Fille
    Quels sont les codes ? : Abracadavalidoche par Chantilly !
    Comment avez-vous connu le forum ? Par une publicité
    Comment le trouvez-vous ? Super !
    Quelle est votre disponibilité ? En période scolaire, je pense que dans la semaine (lundi-vendredi) je peux être là tous les deux jours minimum, je peux être là le samedi, et le dimanche ça dépend.
    Durant les vacances, le dimanche ça dépend toujours, mais je peux être là chaque autre jour, à moins d’avoir quelque chose de prévu.




Dernière édition par Nuage de Vent le Lun 25 Juin - 21:25, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tempête de Nuit
Guerrière du Clan de la Lune
avatar

Messages : 591
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 18
Localisation : dans le clan

Feuille du Guerrier
Clan: de la lune
Mentor/Apprenti: Nuage de Souris
Double Compte: Nuage d'Aurore

MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Sam 23 Juin - 18:57

Bienvenue Venty :D Je suis Tempête de Nuit, du clan de la Lune, mais aussi Nuage d'Aurore, du clan de la Brume ! Amuse-toi bien et rp bien par minou ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredescat.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Sam 23 Juin - 19:03

Merci à toi, Tempête de Nuit !

Bon je vais essayer de ne pas faire de mon histoire un roman, comme je fais toujours ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Sam 23 Juin - 19:13

Bienvenue, l est super beau ton chat ! Moi je suis un guerrier du clan du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Sam 23 Juin - 19:16

Merci à toi également, Coeur Brulé !
Revenir en haut Aller en bas
Enchanteresse Ailée
Lieutenante du Clan de la Brume
avatar

Messages : 1672
Date d'inscription : 10/03/2011
Localisation : Le cul sur une chaise, comme la plupart des gens, nan ?

Feuille du Guerrier
Clan: de la Brume
Mentor/Apprenti: Nuage de Nuit [inactive]
Double Compte: Requiem Enjôleur

MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Sam 23 Juin - 23:39

    Bienvenu :)
    Chantilly lieutenante de la Brume pour te servir ;3

    EDIT : Codes validés ^^

_________________

« Un sous-marin, pour une baleine, c'est un gros suppositoire. »
de Jean Carmet

Merci Ma n'Elève t'es génialheu !<3
Couleur RP's : #d3caff ~ #25316a

Spoiler:
 


Dernière édition par Enchanteresse Ailée le Lun 25 Juin - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Dim 24 Juin - 0:14

Merci à toi également, Enchanteresse Ailée ~
Revenir en haut Aller en bas
Ciel Bleu
Apprenti-Guérisseur du Clan de la Brume
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 23
Localisation : Perché sur un nuage °w°

Feuille du Guerrier
Clan: Brume
Mentor/Apprenti: Rêve Oublié
Double Compte: Plume de Rossignol

MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Dim 24 Juin - 14:00

    Bienvenue Venty(lateur) 8D
    Je suis Nix, mon p'tit Blue est l'apprenti-guérisseur de la Brume et j'ai aussi Plume de Rossignol, guerrier du Clan du Soleil. Amuse-toi bien sur le forum !

_________________
« La vie m'est devenue comme un long fleuve tranquille
Uniquement lorsque j'ai appris à nager !
»



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Nocturne
Lieutenant du Clan du Soleil
avatar

Messages : 2352
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 18
Localisation : En voyage psychique. LOL

Feuille du Guerrier
Clan: du Soleil
Mentor/Apprenti: Nuage de Lumière et Nuage de Vie :)
Double Compte:

MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Dim 24 Juin - 14:11

Oh, une mordue des discours de trente lignes :D
Mélodie Nocturne, (Mélow' ou M.D.R.) pour vous servir !
Bienvenue ! Je suis la Lieutenante du Clan du Soleil ! :)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardcelebre1.forumotion.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Dim 24 Juin - 14:23

Merci à vous deux également ~ (désolé mais j'adore écrire, donc je fais souvent des romans ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Rivière d'Illusion
Guerrière du Clan de la Lune
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 18
Localisation : Dans le clan

Feuille du Guerrier
Clan: Clan de la Lune
Mentor/Apprenti: /
Double Compte:

MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Dim 24 Juin - 19:19

Bienvenue ! Je suis Rivière d'Illusion guerrière du Clan de la Lune.Mais
tu peux m'appeler Tictac'.Amuses-toi bien et Rp bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemagma.forumdeouf.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Dim 24 Juin - 19:32

Merci à toi également ^^.

J'ai ajouté le troisième chapitre de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Lun 25 Juin - 15:33

Bienvenue ! Je suis Pétale de Lune guérisseuse du Clan de la Lune et Plume d'Or du Clan du Soleil (guérrière de la saison ce qui ne va pas tarder à changer --')
Revenir en haut Aller en bas
Nuage de Rosée ♫
Apprenti-Guérisseur du Clan de la Lune
avatar

Messages : 1276
Date d'inscription : 15/03/2011
Age : 19

Feuille du Guerrier
Clan:
Mentor/Apprenti:
Double Compte:

MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Lun 25 Juin - 18:23

Bienvenu à toi et amuse toi bien !
Je suis nuage de rosée apprenti de pétale de lune !
Eclate toi !

_________________
Patte de Rosée -Nuage de Rosée - Rosée Matinale

Merci chantilly
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Lun 25 Juin - 18:26

Merci à vous deux également ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nuage de Vie
Chatonne du Clan du Soleil
avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : En escapade.

Feuille du Guerrier
Clan: Soleil
Mentor/Apprenti: Mélodie Nocturne
Double Compte: //

MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Lun 25 Juin - 18:30

Bienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Lun 25 Juin - 20:52

    Coucou _________ 8)

    Tout d'abord, bienvenue sur ce merveilleux et forum et ensuite bravo pour ta prez !
    A ton âge c'est impressionnant d'écrire un texte de cette longueur O.O
    Promis, j'en ferais ma lecture lorsque j'aurais du temps libre. :)

    PS: Admine et solitaire au coeur forgé dans la pierre, Coeur d'Océan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Lun 25 Juin - 21:37

Merci à vous deux également ^^.

Merci Coeur d'Océan, c'est gentil que tu te donne la peine de tout lire, car beaucoup (dans ceux que je connais) n'en ont pas le courage, il y en a même d'ailleurs qui me traitent de folle :/.

En tout cas mon histoire est finie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Mar 26 Juin - 0:40

Moi j'ai tout lus ce matin c'est génial !
Tu as finis les derniers chapitres super ! *va voir*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   Mer 27 Juin - 18:53

Everything is good :D
Je valide et je vous laisse le soin de locker et déplacer x)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuage de Vent ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuage de Vent ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Pommes flambées
» Un nuage de cendre et le monde s'affole.
» Vol au vent de poulet au Philadelphia et aux champignons
» Devos –Instrument à vent
» Yami, Le Vent du Sud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Au Tout Début... :: 
Présentations & Clans
 :: 
Présentations Validées
-