AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Un fragment de rêve est tombé du ciel, j'ai décidé de le nommer Espoir... » [For Rêvou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enchanteresse Ailée
Lieutenante du Clan de la Brume
avatar

Messages : 1672
Date d'inscription : 10/03/2011
Localisation : Le cul sur une chaise, comme la plupart des gens, nan ?

Feuille du Guerrier
Clan: de la Brume
Mentor/Apprenti: Nuage de Nuit [inactive]
Double Compte: Requiem Enjôleur

MessageSujet: « Un fragment de rêve est tombé du ciel, j'ai décidé de le nommer Espoir... » [For Rêvou]   Mar 19 Juin - 19:06


    C'est le silence. Le blanc.
    Je savais que cela finirai par arriver alors pourquoi suis-je si déstabiliser ? Pourquoi est-ce que je ne lève pas la tête avec fierté ? Pourquoi mes yeux ne sont que deux fenêtres ouvertes sur un gouffre de désespoir ?

    J'ai l'impression que le monde est loin, que les sons sont comme amortis par une barrière invisible, mes sens bridés par une pression insoutenable. Il n'y a plus que Vide et Silence deux amis que j'ai trop souvent croisés sur ma route, il n'y a plus que cela. Je suis enceinte. Je suis la porteuse de vie maudite, la future mère traîtresse. Les premiers signes étaient pourtant clairs, ma vue qui se brouillait lors d'une course un peu trop intense. Mes trébuchements que j'avais mis sur le compte de ma bêtise et de mon étourderie. Les vomissements que j'avais cachés au clan préférant paraître en bonne santé, alors que je mâchais discrètement la menthe aquatique dont Rêve m'avait enseignés les vertus quand nous étions de bambins solitaires. Si encore j’étais seulement enceinte de Rêve, mais non il faut que je sois en plus le monstre qui a osé tromper ce chat pieux qui m’a tout donné. Je me sens meurtrie et sale. Meurtrie de cette culpabilité méritée, sale de me mettre permis d’aimer un autre. Rêve… Mon Rêve si tu savais comme je regrette… Non, cela ne changera rien, mes regrets n’effaceront pas mes actes. L’infinie profondeur de mes remords ne permettra pas à Rêve de moins souffrir.

    Et pourtant je vais être mère. Je vais être mère. Es-ce qu’ils m’appelleront maman ? Combien seront-ils ? Est-ce qu’ils auront les yeux de Rêve ? Non, non… Pourquoi ? Pourquoi est-ce que j’arrive à me poser des questions aussi anodines ? Je vais donner le jour à des chatons qui seront condamné à vivre avec le poids du regard des autres, des petites boules chaudes qui m’appelleront maman… Je me déteste. Je me déteste d’être aussi égoïste de penser comme une future maman et non comme une lieutenante qui après avoir sciemment violé le code du guerrier a commis l’adultère. Mais je ne peux faire autrement, je pense que c’est instinctif d’aimer ses enfants, qu’on ne peut pas lutter contre le rêve de voir l’Amour prendre forme. Mes petits m’avaient au moins permis de réaliser ça. La différence entre le désir passionnel et l’amour profond. Le désir et un brasier insoutenable qui efface tout le reste, un brasier qui vous prends et consume jusqu’à la dernière parcelle de votre raison et je comparai facilement ma relation avec Etoile du Temps comme celle d’un papillon qui va se bruler les ailes sur les flammes ardentes, irrémédiablement attirés vers cette mort certaine. L’amour c’est différent, l’amour c’est quotidien, c’est quelque chose qui dure comme un long fil imaginaire qui s’étirerait. Ce n’était pas la fougue intense du désir, c’était plus doux, plus fluide. Chacun connaissait l’autre par cœur pouvait en parler les yeux fermés, se partager les futilités s’en se lasser, partager les peines et les joies. Ensemble. Toujours. Et j’avais réalisé, où ouvert les yeux sur ce que je savais déjà : je voulais que ma vie soit une route où il y aurait toujours cette présence pour me soutenir et m’aider à me relever. Aujourd’hui j’allai voir Rêve pour le mettre au courant de ma condition, ça m’angoissais mais je savais que c’était essentiel. Exactement, essentiel. Essentiel de ne pas lui cacher autre chose et de savoir dès maintenant s’il serait toujours là. Une épreuve honteuse mais donc ma conscience ébranlée avait besoin.

    J’avais envisagé de lui parler de la relation que j’avais eu avec notre meneur j’avais renoncé la flaque d’eau me renvoyant le reflet de sa déception avec trop d’intensité. Ce serait mon secret. Le secret qui hanterait mes nuits et dont je serai à jamais prisonnière, ma punition pour avoir trompé un chat aussi droit que Rêve. J’attendais des chatons, il fallait que je prenne mes responsabilité aussi demain j’irai annoncer à Etoile du Temps que je ne pouvais pas continuer à avoir de relation avec lui. J’en soufrai déjà, mais ce n’était ni l’endroit ni le moment pour céder à cette douleur béante. Rêve avais promis de me rejoindre, un peu après que le soleil soit couché et celui-ci m’éclairait de ses derniers rayons. La terre avait pris une belle teinte argile à cause des nombreuses averses qui s’abattaient sur nous ces derniers temps, l’herbe respirait la bonne santé par contre : grasse et verte promesse d’un été radieux. J’étais assise dos au tronc mort qui s’élevait décombre d’un passé qui refusait de s’éteindre. Chaque inspiration me prenait à la gorge tant l’odeur de la forêt amplifié par la pluie était insoutenable. Quand des pas feutrés se firent entendre, je relevai prudemment la tête guettant avec attention les buissons qui frémissaient.

_________________

« Un sous-marin, pour une baleine, c'est un gros suppositoire. »
de Jean Carmet

Merci Ma n'Elève t'es génialheu !<3
Couleur RP's : #d3caff ~ #25316a

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« Un fragment de rêve est tombé du ciel, j'ai décidé de le nommer Espoir... » [For Rêvou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Clan de la Brume ~ :: 
Territoires
 :: Le Grand Sapin
-